Home » Edna, Françoise Coriat, French

Traduits par Françoise Coriat

23 May 2010 1,213 views No Comment

Edna. Jouvence

Poèmes de Bracha Seri
Traduits par Françoise Coriat.

En dépit de sa simplicité apparente, la poésie de Bracha est l’œuvre d’une linguiste très savante dont chaque mot éveille des échos sans fin dans l’esprit du lecteur. Une grande émotion naît de leur musicalité, encore accrue par l’accent si spécial, à la fois doux et guttural, avec lequel les Israéliens d’origine yéménite prononcent l’hébreu. Traduire des poèmes est toujours une gageure, à plus forte raison des poèmes aussi dépouillés, évocateurs et mélodieux. Je n’ai pas la prétention d’en donner une équivalence. Je ne puis qu’en traduire le sens et essayer d’en faire sentir le charme .

Edna est le nom du dernier en date des recueils de poèmes publiés par Bracha et contient ce qu’elle appelle « les impressions de ses étapes dans l’itinéraire spirituel » qu’elle fit en 1989 lorsqu’elle quitta Jérusalem pour un séjour de neuf années à Berkeley (Californie).

Le prénom Edna signifie en hébreu « rajeunissement », le renouveau du printemps après l’hiver, la fertilité renouvelée de Sarah après de longues années de vieillesse où elle pensait ne plus pouvoir jamais enfanter. Dans le cas particulier de Bracha, il s’agit de la création littéraire vue comme un nouvel enfantement tout spirituel après la sublimation de ses amours passées et des déceptions qui les ont accompagnées.

Les cinq poèmes suivants ont pour thème commun la puissance du verbe, qui fait mouvoir les mondes (Quand je me mettais à chanter), crée la vie (Dans ma maison est Lucette), élève et sacre (Le Rabbin Blanc, Elever l’existence) ou sert de véhicule à toute la douleur du monde (Lorsque tu pleures)

Bracha Seri est née au Yemen (à Sana). Montée en Israël à l’âge de huit ans, diplômée de l’Université hébraïque de Jérusalem en littérature et linguistique, auteur de recherches socio-linguistiques sur les femmes yéménites de Rosh-HaAyn, a collaboré à plusieurs études anthropologiques et étudié de nombreux dialectes arabes.

A publié depuis 1983 six livres de poèmes. Le septième est actuellement sous presse. De nombreux poèmes et articles d’elle ont été traduits et publiés en anglais.

Reçu en 1998 le Prix des Artistes Immigrants (Misrad HaKlita), en 1999 et en 2005, le Prix Amos.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Leave your response!

Add your comment below, or trackback from your own site. You can also subscribe to these comments via RSS.

Be nice. Keep it clean. Stay on topic. No spam.

You can use these tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar.